cyber 2

2019

La compagnie Kiroul a cette année considérablement développé son action auprès des publics, jeunes ou moins jeunes. A ses partenariats historiques se sont ajoutés de nouveaux projets, notamment des créations participatives portées par Mariette Delinière, comédienne travaillant depuis longtemps avec la compagnie.

Les actions récurrentes :

La compagnie a poursuivi cette année son implication dans le projet THEA de l’association d’Education populaire OCCE 32, en partenariat avec l’ADDA 32, autour de textes de Fabien Arca : par des interventions privilégiant la prise d’initiative de l’enfant, les comédiennes Mariette Delinière et Perrine Lurcel favorisent la découverte des textes et leur passage à la scène, plus en tant que « regard extérieur » qu’en meneuses de séances. Le travail est poursuivi par les enseignant.e.s. Une présentation des travaux menés par les classes a eu lieu en juin au Théâtre d’Auch.

En partenariat avec la Petite Pierre, elle a poursuivi son action auprès de la troupe amateur Les Truculents Gascons à Roquelaure, et avec l’IME la Convention à Auch, tous deux avec création présentée en fin de saison.

La compagnie a pris part à la Journée des métiers de la culture organisée par la Petite Pierre pour des lycéens du territoire, en présentant la vie d’une compagnie et les métiers de comédien et de chargée de production.

Les nouveaux projets :

La compagnie, sous la houlette de Mariette Delinière a mené un projet ambitieux avec le Collège de Marciac : la création d’un spectacle déambulatoire par les élèves de 6e, autour du mythe d’Orphée aux enfers. Lecture, écriture, jeu, création de décor et de costumes… Ce travail de janvier à juin a donné lieu à une représentation dans les Arènes de Marciac le 30 juin, recueillant un vif succès auprès des participants, de leurs familles et de l’équipe de l’établissement. Ce projet a reçu le soutien de la DRAC Occitanie.

En partenariat avec la Ligue de l’enseignement du Gers, Mariette Delinière a pris part au projet Face to Face au Lycée agricole de Lavacant, sur plusieurs mois, et avec une représentation finale, déambulatoire dans le parc de l’établissement.

En amont du festival N’Amasse pas Mousse de la Petite Pierre, et autour de la programmation du spectacle Le Parlement de rue du Théâtre de l’Unité, la compagnie a proposé des ateliers de débat et de propositions de loi avec les élèves de 4e du collège Salinis à Auch, pour une participation d’un groupe d’élèves au spectacle, au cours duquel elles ont pu présenter et défendre avec force une loi écrite en classe.

Un atelier marionnettes a été mené avec des élèves de l’IME Philippe Monello à Lescout, Jegun, sur 6 séances, après une représentation des Oizeaux se crashent pour mourir dans le chapiteau de CIRCa implanté sur le site.

Mise en mots, un atelier d’écriture poétique à partir d’ouvrages de Stéphane Girel, a été mené avec une classe de l’école D’Artagnan à Auch, en partenariat avec l’Adda 32 dans le cadre des Ateliers de pratique artistique.

Le projet Devenir libre avec le collège Carnot à Auch a permis aux élèves de travailler la mise en voix de textes qu’ils avaient écrits.

Un reportage vidéo a également été réalisé pour La Ligue de l’enseignement du Gers.